Le Barefoot : effet de mode ou petite révolution ?

Nouvelle tendance liée au running, le barrefoot fait de plus en plus d’adepte. Pour ceux qui n’en connaitrait pas le principe, celui-ci est assez simple. Il s’agit d’effectuer ses séances de running pied nu, tout simplement. La vraie question actuellement débat sur le sujet du barrefoot est de savoir si cette pratique tend à faire perdre plus de gras qu’une pratique classique comme la course à pied ou la course en salle. De plus en plus de personnes se mettent à cette tendance, mais il est encore difficile de savoir ce qu’elle vaut vraiment. En effet, le barrefoot est encore assez récent et il est assez délicat de parler d’effet de mode ou de véritable mouvement de fond.
Les différences entre la course classique et le barrefoot ne sont pas moindre. Par exemple, concernant le fait d’attaquer la foulée, il faut savoir que cette attaque se fait d’habitude avec le talon en premier tandis qu’avec le barefoot c’est avec la plante des pieds que cette dynamique s’effectue. Cette nouvelle posture a la conséquence de davantage mobiliser les muscles dit stabilisateurs. De plus, cette pratique aurait également pour conséquence selon les chercheurs de faire davantage consommer d’oxygène et d’énergie à celui qui pratique le barefoot.

Globalement, nous pouvons ainsi dire que le barefoot a la capacité de modifier de façon plus positive le ratio masse maigre / masse graisse que le footing classique. Mais la pratique du barefoot ne doit pas se faire du jour au lendemain, surtout si vous pratiquez déjà le running de manière conséquente. Il est donc primordial de vous habituez à cette nouvelle pratique, à ce niveau rapport au sport en commençant par effectuer des courtes distances que vous augmenterez de plus en plus.
Un peu comme le choix de votre protéine, il faut savoir se renseigner avant d’agir et donc d’y aller à son rythme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*