Les courses extrêmes dans le monde

Si vous tirez la langue après avoir fait votre footing de 45 minutes, sachez qu’il existe des courses littéralement explosives dans le sens où est réservé à une minorité de personnes qui sont véritablement des acharnés de la compétition. On appelle cela les courses extrêmes, il y en a régulièrement dans les quatre coins du monde et croyez moi elle porte bien son nom en intensité de l’effort physique à produire pouvoir ne serait-ce que terminer la course en question est intense et n’a vraiment avec la pratique d’une course classique. Voici quelques exemples des courses les plus dures qui sont actuellement organisées dans le monde.

La course Norseman

Cette course est véritablement l’une des plus violentes qu’il puisse exister. Imaginez-vous devant effectuer plus de 4 km de natation dans une eau à température de 12° 880 km de vélo à 6° avec évidemment de très gros cols à grimper et enfin une quarantaine de kilomètres de course à pied un rythme extrêmement élevé.

La seule chose à gagner dans cette course la reconnaissance, étant donné que sur les 250 participants possibles pouvant effectuer la course seule la moitié auront le droit de voter le T-shirt des gagneurs c’est-à-dire ceux qui ont réussi ne serait-ce qu’à terminer la course.

La muraille de chine

imaginez-vous devoir vous taper les plus de 5000 marchands pierre de la muraille de Chine et ce fut rapidement possible. C’est sans doute l’un des marathons les plus complexes du monde et des plus ardues physiquement.


Alors heureusement il y a énormément de pratiquants de ce marathon qui est l’un des plus populaires au monde, mais attention car vous ne vous rendez sûrement pas compte de ce que peut impliquer la montée ne serait-ce que de 500 marches dans ces conditions, alors imaginez devoir le faire 10 fois. Bon courage pour les personnes qui n’ont pas peur de voir leurs mollets en feu.

La course du mont blanc

Il existe également des courses extrêmes en France et en Europe, comme quoi il n’est pas nécessaire de traverser les continents pour pouvoir aller a la rencontre de ce genre de challenge.


La course du Mont-Blanc a de quoi faire peur, avec 170 km de montée à parcourir avec un dénivelé de 10 km. Il faut véritablement suivre un entraînement de guerriers avant de pouvoir espérer effectuer cette course, mais quel bonheur cela doit être d’arriver à la fin et de découvrir les merveilleux paysages de cette qui traverse trois pays différents, la France, la Suisse et enfin l’Italie..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*